décoration facile - fiches bricolage et décoration

fiches bricolage decoration

Accueil > fiches bricolage > fiches peinture > Imitation de la malachite

Imitation de la malachite

Imitation de la malachite

La malachite est appréciée par ses couleurs vertes à multiples nuances. Sa valeur marchande assez élevée a poussé les joailliers à façonner des imitations. Et ils s’en sortent plutôt bien.

La malachite est appréciée par ses couleurs vertes à multiples nuances. Sa valeur marchande assez élevée a poussé les joailliers à façonner des imitations. Et ils s’en sortent plutôt bien.

Tirant son nom du grec molochitis, la malachite servait jadis, dans la décoration durant l’Antiquité, à donner des teintes bleues-vertes aux peintures des icônes ou dans la fabrication des tables ou des pilonnes des édifices devenus, plus tard, historiques. Son aspect physique et sa couleur ont vite conquis l’univers de la bijouterie, où elle se décline soit en pendentifs, en colliers, ou en bagues.

L’imitation de la malachite consiste surtout à reproduire fidèlement les nuances de couleurs caractéristiques de la malachite. Une couleur verte pâle qui tire quelquefois vers le vert foncé. Mais la reproduction de la matière aussi est fort possible. Suivez le guide.

Pour la teinte, la chimie a déjà mis au point une teinte appelée tout simplement : vert malachite. On adopte quelquefois également le nom de vert montagne.

Pour réaliser une matière « clone » de la malachite, il faut des pains de pâtes polymères :

- P1 : 1 vert opale (réf. Fimo 58)
- P2 : 1 vert émeraude (réf. Fimo 56)
- P3 : 1 vert transparent (réf. Fimo 504)
- P4 : 1 bleu (réf. Fimo 37)
- P5 : 1 turquoise (réf. Fimo 39)
- P6 : 1 vert pomme (réf. Fimo 50)
- P7 : 1 blanc (réf. Fimo 0)
et un vernis à pâte.

1. Mélanger P4, P5, P6 pour obtenir une boule homogène de couleur C1.

2. Diviser C1 en deux et combiner une moitié avec une tranche de P7 pour avoir la couleur C2.Garder l’autre moitié de C1.

3. Partager en deux C2 et mélanger avec une autre tranche de P7 pour obtenir la couleur C3.

4. Vous aurez alors les couleurs C1, C2 et C3.

Les morceaux C1, C2 et C3 pourront être découpés en rondins suivant les besoins. Les cou- leurs P1, P2 et P3, aplaties chacune en feuilles minces serviront à « enrober » les rondins avant les découpes finales. À partir de là, vous laissez votre imagination créatrice jouer sur les formes et les nuances des couleurs. Il vous sera possible alors de « fabriquer » soit des perles pour collier, soit des bagues, des boucles d’oreilles ou des pendentifs. Pour solidifier la « malachite » obtenue, cuire dans une four (environ 30mn) après l’avoir lisser doucement pour éliminer les empreintes. Le vernis final donnera l’éclat et la splendeur voulus.