Historique du plastique

Historique.

  • XVI e  siècle  : Christophe Colomb rapporte des plants de caoutchouc appelé ca-hu-chu par les Indiens.
  • 1736  : Le naturaliste français Charles Marie de La Condamine découvre les propriétés du caoutchouc naturel au Pérou .
  • 1838  : Henri Regnault synthétise du PVC, sans suite.
  • 1839  : Charles Goodyear invente le procédé de vulcanisation (du caoutchouc par le soufre).
  • 1869  : Les frères Hyatt inventent le celluloïd ou nitrate de cellulose (par mélange de cellulose du bois à chaud avec du camphre ) suite à un embargo de boules de billard en ivoire pendant la guerre de Sécession aux États-Unis d'Amérique ; mais ces ' ersatz ', de faible qualité, furent remplacés dès 1890 par des boules en galalithe .
  • 1880  : invention du polychlorure de vinyle ( PVC ).
  • 1889  : un chimiste français, Jean-Jacques Trillat , travaillant sur la caséine du lait réussit à la durcir et obtient la galalithe ou «pierre de lait». Cette matière est plus dure que la corne , plus brillante que l' os et plus soyeuse au toucher que l' ivoire . Bientôt toutes les boules de billard seront en galalithe. Après-guerre, en 1918 , commence la fabrication d'articles courants, comme le bouton, le bijou fantaisie, le fume-cigarette où encore le stylo.
  • 1890  : Les Anglais Cross et Bewan découvrent la viscose en dissolvant de l' acétate de cellulose dans du chloroforme .
  • 1905  : acétate de cellulose ou rhodoïd .
  • 1907  : la bakélite est découverte par le Belge Leo Hendrik Baekeland .
  • 1908  : la cellophane .
  • 1927  : polyméthacrylate de méthyle (PMMA), commercialement connu sous les noms de plexiglas et d' altuglas .
  • 1930  : le polystyrène et le polyamide par Wallace Carothers (Nylon ®) travaillant pour Dupont de Nemours (®). Ce fut le premier plastique technique à haute performance.
  • 1933  : le polyéthylène basse densité.
  • 1938  : le polytétrafluoréthylène (Téflon ®), qui offre une grande résistance à la corrosion et à la chaleur.

Et, durant la Seconde Guerre mondiale qui exacerba les besoins en matières premières  :

  • 1940  : le polyuréthane .
  • 1941  : la mélamine (qui fait partie de la grande famille des résines aminées dérivées de l'urée et des cyanamides) par des compagnies telles que Ciba® et Henkel® mais sans véritable succès commercial. Ses propriétés exceptionnelles de résistance à la chaleur, à la lumière, aux produits chimiques, à l'abrasion et au feu expliquent son succès dans l'immédiat après-guerre .
  • 1941  : le silicone .

Pour couvrir ses besoins, l' Allemagne , rapidement privée de ses ressources de latex naturel, avait produit, durant la Première Guerre mondiale , le Buta, un ersatz plutôt médiocre de cette substance . Ces recherches sur de nouvelles matières plastiques se poursuivirent au cours de la Seconde Guerre mondiale et, en 1945 , la production de caoutchouc synthétique, (néo-buta), s'élevait à 1 million de tonnes...

A partir de la libération, l'élan scientifique et technologique insufflé à l' industrie par la guerre se poursuivit et de nouvelles matières furent synthétisées : nouvelles polyamides, polycarbonates , acétals, résines époxyde en 1947 . Puis les découvertes de nouvelles matières se firent plus rares :

  • 1953  : le polyéthylène haute densité par le chimiste allemand Karl Ziegler .
  • en 1954  : un an plus tard, le polypropène était mis au point par le chimiste italien Giulio Natta . Ces deux scientifiques se partagèrent en 1963 le prix Nobel de chimie grâce à leurs études sur les polymères. Ces deux dernières matières plastiques, le polyéthylène et le polypropène, étaient les plus produites en l'an 2000 .

Dans les années 1990 naissent 2 matières importantes :

  1. l' ABS ® plus résistant et plus brillant tend peu à peu à remplacer la mélamine.
    L' ABS , plastique noble (comme le nylon ) doit son succès aux excellentes propriétés provenant de l'alliance « résine + élastomère » qui donne une matière brillante, esthétique, très résistante aux rayures, facile à nettoyer. Elle est très utilisée dans les salles de bains et l'industrie.
  2. le Kevlar ® est un polyamide très résistant :
  • aux chocs ( gilet pare-balles et vitre pare-balles , couche anti-perçage )
  • au feu : casques et vestes des sapeurs-pompiers , gants de cuisine, etc. Il faut avouer que son grand succès en ce domaine est aussi dû à l'interdiction de l' amiante .

 

retour plexiglass info