L'ébène

Ébène
Nom féminin singulier, Adjectif invariant en genre et en nombre.
en botanique, bois de l'ébénier, à grain dur et d'un noir foncé, utilisé en ébénisterie.

Bois, en général durs, lourds, durables, mais difficiles parfois à sécher et à travailler.

Les Sapotacées :

  • Chrysophyllum prieurei (atanamara) des Guyanes ;
  • Tieghemella de Côte-d’Ivoire (makoré) et du Gabon (douka) ;
  • Autranella congolensis (mukulungu) d’Afrique centrale ;
  • Palaquium (nyatoh) d’Asie tropicale ;
  • Manilkara (balata rouge) des Guyanes et du Brésil ;
  • Mastichodendron (bois de fer) des Antilles ;
  • Sinosideroxylon zwageri (billian) d’Indomalaisie.
  • Argania spinosa (arganier),
  • Pouteria (balata blanc)

les bois des Diospyros.

Bois lourds (de densité 1 à 1,2), durs ou très durs (de résistance 9 à 15), à grains fins, à rétractibilité assez forte, mais inertes à l’état sec, difficiles à travailler, mais prenant un remarquable poli ; ces bois sont recherchés pour l’« ébénisterie », la menuiserie de luxe, la marqueterie, le tournage, la lutherie. Ils font l’objet d’un commerce particulier, mais une exploitation intensive en plusieurs régions a diminué considérablement les possibilités d’approvisionnement.

  • D. celebica et D. rumphii (ébène de Macassar) de Célèbes,
  • D. blancoi (camagon) des Philippines,
  • D. marmorata (Andaman marblewood) de la côte birmane et des îles voisines,
  • D. quaesita (bois de Coromandel) de Sri Lanka,
  • D. tomentosa
  • D. melanoxylon de l’Inde, tous bois d’ébènes veinés. (L’ébène du Sénégal, du haut Nil, du Mozambique est fourni par une Papilionacée : Dalbergia melanoxylon.)

D’autres ébènes à bois parfait de couleur noire relativement uniforme proviennent (ou provenaient) soit

ébènes d’Afrique centrale

  • D. crassiflora
  • D. perrieri et autres

ébènes d'asie

  • D. ebenum – ébène de Sri Lanka
  • D. vera – mun du Vietnam.

retour liste des bois