Décoration facile - fiches bricolage et décoration

fiches bricolage decoration

Accueil > fiches bricolage > fiches peinture > L’enduisage et les différentes sortes d’enduits

L’enduisage et les différentes sortes d’enduits

L’enduisage a pour but de rendre lisse la surface à peindre, de faciliter l’étalement de la peinture et d’éviter les « maigreurs » (on dit qu’il y a « maigreur » lorsque la peinture recouvre mal une partie de la surface d’où il résulte des différences d’intensité). Cette opération est inutile dans le cas où le support est constitué par des papiers peints. Dans tous les autres cas, l’enduisage est important : selon qu’il sera bien ou mal fait, le résultat final sera bon ou… moins bon. La meilleure solution est d’enduire entièrement la surface à peindre.


Les différentes sortes d’enduits

Il y a trois grandes sortes d’enduits qui correspondent aux différentes sortes de supports ou fonds.

Les enduits gras tout préparés

Ils sont à base d’huile. Les plus gras conviennent surtout à des fonds très absorbants : murs de plâtre nu, supports de bois tendre (sapin, par exemple). Il faut les laisser sécher environ quarante-huit heures. La pose de ces enduits est délicate et leur ponçage plus difficile que les autres.

L’enduit gras dit « maigre » convient surtout aux surfaces déjà recouvertes de peinture et lessivées. Cet enduit sèche un peu plus rapidement parce qu’il contient moins d’huile que le précédent, mais il faut tout de même le laisser sécher au moins vingt-quatre heures.

Les enduits vinyliques

Ce sont des enduits à base de résine vinylique que l’on dilue à l’eau. Ils sont couramment employés car ils sèchent très rapidement (environ trois heures). Ces enduits conviennent aux murs déjà peints. Leur application et leur ponçage sont aisés.

Attention : les enduits vinyliques s’associent moins bien aux peintures brillantes qu’aux peintures mates.

Les enduits en poudre (non préparés)

Ce sont des enduits à base de colle de cellulose que l’on prépare dans un bac de matière plastique avec de l’eau. Ce sont certainement les enduits les plus pratiques pour les travaux intérieurs rapides. On peut les appliquer en couche plus importante que les enduits précédents. Ils peuvent servir en même temps à plâtrer certaines imperfections de la surface à enduire (trous et fentes).

La pose et le ponçage en sont très faciles. Le séchage très rapide (moins d’une heure). Ils conviennent plus particulièrement aux murs déjà peints.
Attention : ces enduits restent sensibles à l’eau. Ils sont donc à déconseiller en milieu humide.

La pose de l’enduit

C’est l’opération la plus délicate que vous aurez à réaliser, mais aussi la plus importante, fonctionnellement. S’il s’agir d’un mur, commencez par le haut à gauche. Appliquez l’ensemble sur le mur. Le couteau tenu de la main droite, est légèrement incliné et forme un angle avec le mur d’environ 20°. La main gauche appliquée sur la lame, appuyez en tirant sur la droite. Faites varier la pression des mains sur la lame. En jouant sur son élasticité, vous obtiendrez, suivant l’importance de l’effort, une pellicule plus ou moins épaisse. Procédez par de longs gestes appliqués, de la gauche vers la droite.

Ne repassez pas trop souvent aux mêmes endroits, appliquez-vous afin d’obtenir une uniformité d’application dans un minimum de gestes. En tenant le couteau plus à plat, supprimez les bourrelets formés par les angles de la lame.

Travaillez par bandes successives horizontales, puis étalez en croisant les applications aux endroits maigres.

Les petites réparations à l’enduit

Si les trous ou les fentes sont très petits, le travail de rebouchage peut être fait lors de l’enduisage, à condition d’utiliser un produit à l’eau.

Enduire sur du bois neuf

Il est conseillé de passer une ou deux couches de gomme laquée, surtout sur les nœuds du bois, pour éviter les suintements de résine.

Le ponçage de l’enduit

Selon l’enduit utilisé, laissez sécher une, trois, vingt-quatre ou quarante-huit heures. Poncez au papier de verre ou à la toile d’émeri fine sans trop appuyer.

Vérifier du plat de l’autre main que le travail est uniforme et qu’aucune partie de la surface n’a été oubliée. Comme pour la pose, partez d’un point, la gauche par exemple, et procédez par grandes bandes verticales. Lorsque le ponçage est fini, époussetez avec une grosse sèche.

Les murs recouverts de papier peint

Les papiers peints en mauvais état

Pour les retirer, il faut les mouiller abondamment avec une éponge, en commençant par le haut et en procédant par bandes verticales. Le papier se décolle facilement. Au besoin, vous pouvez vous aider du couteau à plâtre pour les morceaux récalcitrants, mais attention à ne pas endommager le plâtre mouillé (donc fragile) avec les coins du couteau.
Tenez-le bien à plat contre le mur sans trop insister. Renouvelez l’opération aussi souvent qu’il sera nécessaire en remouillant s’il le faut.
Lorsque tous les papiers seront enlevés, laissez sécher et effectuez ensuite les mêmes opération de préparation que pour les murs peints : rebouchage, enduisage et ponçage.

Les papiers peints en bon état

Ils évitent d’avoir à préparer les murs et surtout de les enduire. Toutefois, il y a souvent quelques vérification ou réparations à effectuer avant de peindre. Il faut d’abord s’assurer que ces papiers peints ne contiennent pas de colorants à l’aniline ou à la fichine ; passez à la brosse un peu de la peinture que vous comptez utiliser sur une surface assez grande pour que tous les motifs du papier peint y soient inclus. S’il y a des colorants à l’aniline ou à la fichine, ils remonteront au travers de la peinture, en vingt-quatre ou quarante-huit heures. Dans ce cas, il faudra retirer tous les papiers peints.

Lorsque vous aurez effectué cette vérification, vous pourrez préparer la surface à peindre :

- Si par endroits les papiers se décollent, recollez-les avant de peindre,
- S’il y a des trous ou des fentes, rebouchez-les soit au plâtre, soit à l’enduit à l’eau.

Enduisez ensuite les bords de raccordement entre chaque lé de papier peint. Partez du papier qui se trouve dessous pour couvrir le bord de celui qui arrive dessus : une touche d’enduit de 2 ou 3 cm dans le sens horizontal suffira à niveler les joints. Couvrez ainsi tout le bord de haut en bas, en lissant verticalement pour supprimer les renflements et les aspérités. Après séchage, poncez soigneusement puis dépoussiérez avec une éponge humide.