Décoration facile - fiches bricolage et décoration

fiches bricolage decoration

Accueil > Decoration interieur > Les enduits décoratifs

Les enduits décoratifs

Initialement, l’enduit s’utilise en peinture pour calfeutrer les fentes ou les petites crevasses et pour rééquilibrer le relief d’un mur avant l’application de peinture.

Initialement, l’enduit s’utilise en peinture pour calfeutrer les fentes ou les petites crevasses et pour rééquilibrer le relief d’un mur avant l’application de peinture. Puis les adeptes de la décoration ont étendu son utilisation en l’élevant au même rang que les peintures ou d’autres éléments ornementaux. A base de plâtre, de chaux, de résines ou de pâte à papier, l’enduit est sorti petit à petit de sa discrétion pour donner du relief et de l’éclat aux murs en plus de sa fonction traditionnelle de simple revêtement mural.


Les enduits à base de terre

La terre est considérée comme l’enduit décoratif le plus traditionnel et le plus naturel par excellence. Pour une touche unique combinant modernité et authenticité, elle peut être mélangée avec les autres bases (terre et chaux, terre et plâtre, stuc terre). Elle se marie aussi parfaitement avec la paille ou la chanvre pour une texture contrastée et originale.

Les enduits à base de chaux

Obtenu par la cuisson de la roche calcaire, la chaux est la matière traditionnelle et naturelle de l’enduit décoratif. Utilisé depuis l’antiquité pour revêtir un. La chaux déploie toute sa beauté sous forme de tadelakt méditerranéen, enduit à la chaux imperméabilisée avec du savon noir et polie au galet, ou d’un stuc italien ou vénitien réalisé avec de la chaux ferrée en deux ou trois passes. Au toucher les enduits à la chaux présentent un caractère doux presque friable mais granuleux. Substance dotée d’une souplesse naturelle exceptionnelle, la chaux adhère parfaitement à tous les supports (pierre ou brique, terre ou béton). Grâce à sa granulométrie très spécifique, elle laisse respirer la maçonnerie et agit comme isolant phonique et thermique. Le mariage de la chaux avec l’ocre ou certains pigments permet d’apporter des nuances au niveau de sa couleur.

Enduit à base de plâtre

Provenant d’une pierre naturelle et sédimentaire, le gypse, le plâtre est soluble dans l’eau. Employé dès l’antiquité comme mortier par les Egyptiens, ce sont les romains qui l’ont fait entrer dans le domaine de la décoration intérieure en tant sous forme d’enduits ou de matière de base de leur sculpture. Les effets rendus et les reliefs obtenus avec du plâtre diffèrent très nettement de ceux de la chaux : leurs aspects sont plus denses, serrés et non friables.

Enduit à base de ciment

Les enduits ciments se distinguent non seulement par une dureté exceptionnelle mais aussi par leur capacité à rendre une couleur mate tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les autres enduits décoratifs

L’utilisation du silicate est fréquente en peinture ou en enduit pour ravaler les façades ou pour renforcer les supports minéraux. Certains constructeurs ont remis au goût du jour ce principe de la silicification pour réaliser des stucs de type marmorino. Les enduits minéraux présentent des limites pour obtenir des coloris vifs ou personnalisés en stuc. Une limite que ne connaissent pas les enduits à base d’acryliques et d’adjuvants teintés.