Décoration facile - fiches bricolage et décoration

fiches bricolage decoration

Accueil > fiches bricolage > Deux méthodes pour isoler une fenêtre à battants.

Deux méthodes pour isoler une fenêtre à battants.

Une fenêtre mal isolée est source de déperditions de chaleur et cela n’est pas du tout souhaité en hiver. Voici deux méthodes faciles qui vous aideront à passer la période hivernale en toute quiétude en isolant les contours des fenêtres à battants.

Isoler une fenêtre : le matériel

Quand l’hiver approche, il est nécessaire de revoir tous les contours des fenêtres à battants de la maison pour détecter le moindre soupçon de courant d’air. Une fenêtre bien isolée vous permettra de garder plus de chaleur dans la maison et d’économiser de ce fait de l’énergie. Cependant, avant d’entamer toute procédure d’isolation, il faut d’abord vérifier si la fenêtre à isoler n’est pas la seule entrée d’air de la pièce. Autrement dit, il faut que la pièce possède un système de ventilation. Isoler la seule entrée d’air d’une pièce équivaut en effet à y réduire le volume de l’oxygène et cela ne ferait qu’humidifier l’air ambiant.

Deux méthodes vous sont proposées pour calfeutrer vos fenêtres. La première méthode se fait à l’aide de l’application d’un joint en silicone et la deuxième en mettant en place un bourrelet isolant. Pour un rendu satisfaisant, il vous faudra un minimum d’outils à savoir un cutter, des clous, un marteau, de la colle et une éponge. Ajoutez à cela un pistolet applicateur pour joint de mastic pour la première méthode et des bandes isolantes en caoutchouc, en mousse ou en plastique pour la seconde méthode. Concernant les surfaces à travailler, le châssis de la fenêtre doit être parfaitement propre. La peinture qui s’écaille doit d’abord être enlevée en la grattant avec un couteau de peintre ou à l’aide d’un papier abrasif. Avant de poser les nouveaux joints, les joints usés seront également enlevés avec une éponge imbibée de vinaigre ou un autre produit dégraissant.

Les méthodes pour isoler efficacement vos fenêtres.

La première méthode consiste à l’utilisation d’un joint en silicone. Prenez une cartouche de mastic mettez-la dans son pistolet applicateur. Tenez le pistolet avec les deux mains, une tenant le bout de la cartouche et une autre positionnée sur la poignée. En partant d’une extrémité, posez le joint délicatement sans à coup et sans reprise, en ligne droite, en soutenant une pression constante sur le pistolet. Faire la même chose pour tout le contour du châssis. Prenez une bande de démoulage et l’appliquer immédiatement sur les lignes de silicone que vous venez de poser. Aidez-vous d’un cutter pour couper la bande dans chaque coin. Fermez entièrement les battants de la fenêtre et attendre une journée pour les rouvrir et enlever la bande de démoulage.

La deuxième méthode utilise des bourrelets spécialement destinés à l’isolation. Ils peuvent être en caoutchouc, en plastique ou en mousse. Il existe sur le marché des bandes de joint déjà prêtes à la pose, c’est-à-dire auto-adhésives, sinon vous pourrez toujours les clouer, les coller ou les agrafer. La pose des bourrelets auto-adhésifs est relativement simple. ôtez progressivement le film recouvrant la surface adhésive tout en appliquant la bande directement sur le châssis de la fenêtre. Dans le cas contraire, utilisez de la colle appliquée avec un pinceau fin pour les châssis en PVC ou en Aluminium et des clous ou des agrafes pour ceux en bois. Durant toute la pose, évitez d’étirer la bande, elle doit garder une certaine souplesse. Travaillez toujours en ligne droite et arrêtez-vous dans chaque coin en sectionnant au cutter le bourrelet avant de reprendre sur une autre ligne droite. Fermez ensuite la fenêtre, vous êtes maintenant prêts à affronter le froid.