Décoration facile - fiches bricolage et décoration

fiches bricolage decoration

Accueil > Déco jardin > Des piscines naturelles ecologiques

Des piscines naturelles ecologiques

Cette piscine naturelle est bio car il n’y a aucun produit chimique, les plantes remplaçant les produits chimiques pour la stérilisation de l’eau.
L’absence de chlore est une chose importante car d’une part certaines personnes y sont allergiques et ne peuvent donc pas se baigner dans une piscine, d’autre part le chlore, selon certaines études augmenterait le risque d’asthme.

ZOOM SUR L’ECOLOGIE : L’ESSOR DES PISCINES NATURELLES

Une piscine naturelle c’est quoi ?

C’est une piscine ecologique ne contenant pas de chlore qui s’auto nettoie au moyen de plantes comme le jonc et de graviers contenus dans l’eau. Elle s’apparente beaucoup à un lac.

Cette piscine est « bio » car il n’y a aucun produit chimique, les plantes remplaçant les produits chimiques pour la stérilisation de l’eau.
L’absence de chlore est une chose importante car d’une part certaines personnes y sont allergiques et ne peuvent donc pas se baigner dans une piscine, d’autre part le chlore, selon certaines études augmenterait le risque d’asthme.

La piscine naturelle est apparue en 1980 en Australie et se répand aujourd’hui partout dans le monde.

La piscine est vivante, elle maintient à la fois la faune et la flore : il y a de l’eau, des plantes, des algues, du plancton et on peut aussi y mettre des grenouilles.

La piscine est composée de deux parties : le bassin où l’on se baigne et un autre bassin attenant contenant les plantes qui veillent à la régénération de l’eau. Il s’agit de plantes se nourrissant des impuretés contenues dans l’eau.

L’eau reste toujours propre dans le bassin de baignade car elle ne stagne pas. En effet, les deux bassins sont reliés par une pompe de circulation. Une fois filtrée (suite à un circuit compliqué en plusieurs étapes passant par les galets pour l’oxygénation, les plantes pour la purification...), l’eau va traverser le tuyau pour atterrir dans le bassin de baignade. Les galets permettent d’augmenter la chaleur de 5°C.
L’eau ne stagnant pas, l’eau n’est pas exposée au développement de moustiques.

La construction d’une piscine naturelle est un procédé assez complexe qu’il n’est pas facile de réaliser soi même. L’intervention d’un professionnel est souhaitée.

Ce qui est intéressant avec ce type de piscine, c’est que vous n’aurez pas la piscine banale du voisin. Vous pouvez l’aménagez et donc la personnaliser en ajoutant une cascade, une fontaine…

Combien coûte une piscine naturelle ?

Le hic c’est que c’est quand même relativement cher : 650 euros en moyenne le m2 mais…qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour l’écologie ! Ce n’est pas un gros sacrifice quand il est question de préserver la nature. Et puis, cette dépense sera facilement supplantée par le fait que l’entretien est moins important qu’une piscine traditionnelle. Il se résume au nettoyage du bassin et à la taille des plantes de temps en temps. De plus, l’eau n’a pas besoin d’être changée car elle se nettoie seule.

La piscine naturelle n’a pas de taille minimale ou maximale, une piscine de taille très moyenne vous coûtera donc moins cher tout en conservant les attributs d’une piscine naturelle.

La piscine bio permet de réellement conserver un environnement naturel, aquatique avec les espèces d’animaux et c’est alors l’homme qui s’adapte à l’environnement au lieu de bousculer son cycle de vie naturel.
Puis ne faites pas l’impasse sur la douche avant d’entrer dans la piscine. Les mêmes règles que pour une piscine traditionnelle sont à respecter, il serait dommage d’avoir un système de filtrage par les plantes pour sa piscine et de tout gâcher en y emmenant soi même des microbes.